Le chant des fidèles en Chine avant Vatican II
et ses modalités de l’inculturation

Li-Xing Hong

Abstract

This article investigates the currently available early Catholic chant books and hymnals by correlating them with the letters and documents written by the missionaries and situating them within the tradition of western sacred music in order to construct the historical development of different types of sacred music in China. By tracing the evolution, the author examines how the western sacred music of the Catholic Church was introduced and transplanted on the foreign soil. On top of the Latin liturgical chants, which represent the norm regulated by the Magisterium, hymns in Latin or vernacular languages have been translated and adapted to be sung in Chinese. Besides, the “inculturated” songs, including prayers sung in Chinese and hymns in written Chinese-style melodies, express the spiritual formation of the Chinese Catholics. The essay ends with an examination on Father Vincent Lebbe’s pioneering attempts and his efforts in composing Chinese sacred music that returns to the source and tradition of the Catholic Church.


Résumé

Cet article étudie les chants des fidèles en Chine avant le Concile Vatican II à travers les livres de chant et de cantique, en les mettant en relation avec les documents missionnaires et la tradition de la musique sacrée occidentale, afin de reconstruire une esquisse du développement historique de différents types de musiques sacrées chinoises, tout en montrant comment l’idée de la musique sacrée de l’Église catholique a été transplantée et greffée dans un sol étranger. En plus des chants liturgiques en latin qui représentent la pratique authentique demandée par le Magistère, des cantiques en latin ou en langue vernaculaire ont été traduits et adaptés pour être chantés en chinois. Nous rencontrons également des chants plus « inculturés », comme des prières chantées en chinois et des cantiques en mélodies de style chinois. Quant aux tentatives pionnières du Père Lebbe, ses efforts représentent une fusion et une réalisation d’une musique sacrée chinoise qui retourne vers la source et la tradition de l’Église.

Chercheur assistant à Fu Jen Academia Catholica, Li-Xing Hong est diplômé d’un doctorat en littérature comparée de l’Université catholique Fu Jen à Taïwan. Ses domaines principaux de recherches sont le développement de la musique sacrée de l’Église catholique en Chine et l’interrelation entre musique et littérature.

Editorial
Adnotationes
Index
Book Reviews
Sources